Kitesurf, parapente et rafting : c'est l'été des sports extrêmes

Kitesurf, parapente et rafting : c’est l’été des sports extrêmes

Du lac de Garde au lac de Tibériade, en passant par le rafting, le kitesurf, le parapente et la plongée en haute altitude. Cet été, plus que jamais, les sports extrêmes propulseront le tourisme. Le comptable de 90 ans passionné de parapente

Le calendrier estival des événements de sports extrêmes de cette année a dépassé même les attentes les plus ambitieuses. Les occasions d’observer de près les athlètes de l’extrême seront plus nombreuses que les années passées. À commencer par le meeting de plongée en haute altitude du Red Bull Cliff Diving, le 24 juillet au lac de Garde, où les 12 meilleurs plongeurs se produiront depuis la Rocca del Castello Scaligero à Malcesine. Il s’agit de plongées réalisées depuis des hauteurs supérieures à celles des plus hautes plateformes olympiques, mais qui n’exonèrent pas les difficiles évolutions des compétitions de billard.

L’événement ne sera pas qu’un spectacle car il permettra à chacun d’aborder cette discipline à travers une école de plongée directement sur le site de l’événement sportif avec le soutien des athlètes officiels de la compétition. La tendance à attirer non seulement un public de spectateurs, mais aussi des aspirants pratiquants de l’extrême, est désormais typique de presque tous les événements liés aux disciplines qui entrent dans le cercle des « sports extrêmes ».

QUATRE-VINGT-DIX ANS PASSIONNÉ POUR LE PARAPENTE

Et il n’est pas étonnant qu’il y ait ceux qui ont depuis longtemps franchi la « porte » pour s’essayer à ces entreprises. C’est le cas de Mario Negri, 93 ans, comptable passionné de parapente et qui vole dans le ciel de Garda depuis l’âge de 87 ans. Notre pays offre également l’une des plus grandes collections de pistes pour la pratique de ce sport. . Ce n’est pas un hasard si les Alpes et les Apennins sont choisis à plusieurs reprises pour accueillir les championnats du monde et d’Europe de vol libre.

Parmi les leviers touristiques liés aux sports extrêmes, on ne peut manquer de citer le kitesurf, une discipline de plage désormais très implantée et en vogue dans toutes les zones venteuses de la côte francaise. La consécration de ce sport, qui se pratique tracté par un cerf-volant avec une planche de surf aux pieds, s’est produite grâce à diverses initiatives liées aux compétitions et à la présentation de vêtements techniques, très en vogue même chez les non-pratiquants.

NAGEZ DANS LES EAUX DU LAC DE TIBÉRIE

Cette année, le kitesurf a également infecté certaines stars du monde du divertissement, comme Kasia Smutniak qui, après la mort de Pietro Taricone, est revenue vivre et se consacrer aux sports extrêmes qu’elle partageait avec son mari. Encore une fois, grâce au kitesurf, le Polonais Maciek Kozierski, 26 ans, plus de deux mille ans après le miracle raconté dans l’Évangile et avec Jésus comme protagoniste, a répété le miracle de marcher sur les eaux du lac de Tibériade. Comme le montrent les photos publiées sur le site du Corriere della Sera, le jeune homme a été immortalisé après un saut, abandonnant son équipement et donnant l’impression de marcher sur l’eau.

ET SHAKIRA INFECTÉS PAR LES SPORTS EXTRÊMES

Les sports extrêmes sont également très populaires sur le web. La dernière à s’essayer, avec une vidéo postée sur Twitter, a été la chanteuse colombienne Shakira qui, avec le footballeur barcelonais Gerard Piquè, a vécu le frisson du rafting, faisant en même temps du clip l’un des contenus les plus consultés de l’Internet.